Zonage d'assainissement

Sommaire

Avec le zonage, le particulier sait s'il doit se raccorder au réseau collectif ou non.

Le cadre légal de l'assainissement impose aux particuliers :

Zonage d'assainissement : collectif ou non

Le zonage d'assainissement est un document d'urbanisme élaboré par la commune. Il est consultable en mairie. Le zonage délimite :

  • les zones d'assainissement collectif où les communes doivent assurer la collecte et l'épuration des eaux usées ;
  • les zones relevant de l'assainissement non collectif dont elles doivent assurer le contrôle via les SPANC ;
  • les zones pour lesquelles il faut assurer un bon écoulement des eaux pluviales.

Pour savoir de quelle zone vous dépendez, il vous suffit de vous rendre en mairie ou de consulter le SPANC de votre commune. Attention, avant d'acheter une maison ou un terrain, vérifiez dans quelle zone d'assainissement il est situé.

À noter : certaines zones situées en assainissement individuel peuvent être amenées à devenir à brève échéance des zones d'assainissement collectif, notamment en cas de création de lotissement. N'hésitez pas à vous renseigner auprès du maire ou des élus locaux.

Principes du zonage d'assainissement

Le zonage d'assainissement distingue les zones :

Afin de déterminer le zonage, les communes prennent en compte :

  • la concentration de la population ;
  • les activités économiques de la commune ;
  • le coût de réalisation pour la commune ;
  • la topographie (pentes) et les sols.

On estime que si la charge brute de pollution organique dépasse 120 kg/jour, les communes doivent s'équiper pour cette partie d'agglomération d'un système collectif. Toutefois, le zonage d'assainissement doit aussi tenir compte de la topographie et de l'aptitude des sols à recevoir un assainissement individuel, semi-collectif ou collectif et dans quelles conditions.

Lire l'article

Zonage d'assainissement : obligations du particulier

En pratique, suivant le statut attribué à sa parcelle d'habitation par le zonage, le particulier devra :

  • En zone d'assainissement collectif, se raccorder au réseau collectif :
    • immédiatement dans le cadre d'une construction neuve ;
    • dans un délai de 2 ans en cas de rénovation.
  • En zone d'assainissement individuel, installer son propre système d'assainissement ou le rénover si besoin. Ce système doit être :
    • intégré au permis de construire, pour une construction neuve ;
    • contrôlé par le SPANC.

Nous pouvons, si vous le souhaitez, vous mettre en relation avec un ou plusieurs spécialistes de votre région. Ils pourront réaliser un devis gratuit et sans engagement.

Ces pros peuvent vous aider